Plus de 10 ans après la loi Leonetti, le Président de la République  François Hollande vient de promulguer la loi Leonetti-Claeys censée apporter de nouveaux droits pour les patients en fin de vie. Ce débat qui traine depuis bien trop longtemps est une démonstration des différents blocages qui perdurent dans cette société. L’influence des conservatismes religieux n’est pas anodine.
Selon l’ADMD – Association pour le Droit de Mourir dans la Dignité, cette loi a pour seule issue pour les patients en fin de vie « la déshydratation et la dénutrition ».
Ce texte ne prend toujours pas en compte les libertés dans la fin de vie, la liberté de disposer de son propre corps, ni la liberté de choix. La dignité en est la grande perdante.